Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déchet des centrales nuléaires, l'Uranium  Appauvri (UA), malgré son nom, reste très radioactif.
C'est de plus un métal lourd, chimiquement très toxique.

 

Des obus-flèches (projectiles anti-char conçus pour percer les blindages) fabriqués avec de l'uranium appauvri : 

"Il suffisait d'y penser". Cerise sur le gâteau : l'Uranium Appauvri ne coûte rien, puisqu'AREVA a un stock de 200 000 tonnes de cet uranium-déchet...

 

Production sur le site du Tricastin :

chaque année,
7 000 tonnes d'Uranium Appauvri, pour seulement
1 200 tonnes d'Uranium Enrichi.

 

 

 

 

Quand elle traverse sa cible, la flèche incandescente se désintègre en un nuage de nano-particules d'uranium en fusion. En plus d'être radioactives, ces particules peuvent traverser toutes les parois de l'organisme.

Les conséquences (en Irak et Afghanistan surtout) sont horribles : 
malformations, tumeurs, hydrocéphalie, organes à l'extérieur.

 

Il s'agit d'un crime contre l'humanité future,
d'autant que la demi-vie de l'Uranium est de 4 milliards d'années.

 

 

La SICN, filiale à 100% d'AREVA, a usiné en 1995 sur son site d'Annecy
une série de 60 000 flèches d'obus en uranium-déchet.

   

 

 

NUCLEAIRE-.-AREVA-recycle-ses-dechets-dans-l-armement.jpg

Source : "Sortir du Nucléaire 38" 

Tag(s) : #12 Pollution généralisée, PCB, urgence d'agir !