Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Pour la première fois dans l'histoire de Bucarest et avec la grande initiative de l’ accordéoniste roumain Emy Dragoï,

le grand festival "Les nuits blanches de l'accordéon"

s'est déroulé  en Roumanie du 7 au 9 septembre 2006

dans le centre culturel "ARCUB" de Bucarest, la capitale,

ainsi que le 10 septembre à Ploiesti.

L'année 2006 est l'année de la Francophonie en Roumanie. En partenariat avec l'ambassade de France, les fondateurs de ce festival, Emy Dragoï et son association "Acordeon Armony Music" ont fait découvrir la famille de l'anche libre sur toutes ses facettes. Pour cela, ils ont décidé d'inviter des artistes de France de grande qualité  pour partager ce moment avec eux.

En Roumanie, les accordéonistes sont souvent des musiciens autodidactes et exceptionnels, qui interprètent une musique des Balkans empreinte de nostalgiques sensations, et dont les mélismes sont d'une grande vélocité et d'une grande virtuosité.

Le festival s’est ouvert avec la prestation de Ion Bica Dragoï, le père d'Emy Dragoï, et grand professeur autodidacte à Bucarest, accompagné de son groupe traditionnel et de son petit-fils. Chaleureusement acueillis par le public, ils ont interpreté un répertoire à la mémoire des accordéonistes de Farimita Lambru, Marcel Budala, Ilie Budala, etc...

Ensuite le trio de David Rolland (accordéon diatonique) a interprété de la musique traditionelle de Louisiane.

Le cousin d'Emy Dragoï a ensuite effectué une prestation avec un groupe de musique traditionnelle des balkans.

En deuxième partie s'est déroulé le récital de Roman Jbanov (accordéon de concert, ou « bayan ») avec des transcriptions de musique classique (Buxtehude, Scarlatti, Moussorgski, Rossini) ansi que des pièces originales du compositeur francais Franck Angelis et des compositeurs russes Viacheslav Semionov, Evgenii Derbienko et Viktor Novikiv.

Le lendemain 8 septembre 2006, le public a pu découvrir la musique de variété française et le musette d Alexandra Paris et son ensemble.

Roman Jbanov a présenté des pièces originales des compositeurs russes.

Et la deuxième partie s'est terminée par un grand Récital du maestro Juan Jose Mosalini au bandonéon, accompagné à la guitare par l’Argentin Leonardo Sanchez. Leur répertoire, en rapport avec le tango, comportait de nombreuses compositions d'Astor Piazzola, mais aussi de compositions de Mosalini et d'autres compositeurs.

Le 9 septembre 2006, en première partie, Emy Dragoï a interprété du « ETNO-FONIA SWING », Jazz et swing manouche accompagné par l'ensemble à cordes du conservatoire national de Bucarest, ainsi que par Petrica Andrei au piano, Christophe Lartilleux à la guitare, Albert Gheorghe aux percussions, Kuba à la contrebasse,  avec l'intervention de différentes chanteuses Jazz : Irina Sarbu, sa soeur Raluca et Teodora Enache.
Le programme était très varié.

En deuxième partie , Richard Galliano, en vedette avec un récital inoubliable et de trés haute qualité, a charmé la salle avec ses compositions et son style unique.

Le 10 septembre 2006, au théâtre philharmonique de Ploiesti, le public a découvert la plupart de tous ces artistes pour le concert final.

Une bonne partie du festival a été enregistré par la chaîne nationale de télévision roumaine TVR et sera diffusé dans le monde entier.
Le site de cette télévision : www.tvr.ro

Le but de ce festival était de faire connaître les possibilités et le développement de l'accordéon et sa "famille". Emy Dragoï et son association ont réussi à créer un festival d'une grande qualité artistique et musicale.

Rendez vous pour la 2ième édition du festival peut-être l'année prochaine...

Tag(s) : #1.d. ACCORDEON : Concert, Spectacles, Festivals