Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'ai été très surprise, à l'écoute d'un CD de musique chinoise, d'entendre le son d'un instrument qui ressemblait à s'y méprendre à un accordéon utilisant la technique du below shake.

(Pour ceux qui ne connaîtrait pas le below shake, il s'agit d'une technique qui consiste à changer le sens du soufflet (Tiré/Poussé) à chaque note émise, ce qui permet notamment une très grande rapidité et un effet sonore très interessant. Très utilisée dans la musique russe, le classique, la musique contemporaine).

En fait il ne s'agissait pas d'un accordéon mais il s'agissait du sheng, un orgue à bouche à anche libre chinois ancien.

Le sheng, ou orgue à bouche, apparu en 3000 avant J.C., est considéré comme le plus vieil ancêtre de l'accordéon : il serait le premier instrument à anche libre.

 

Dans la brochure du CD  la technique employée était très détaillée, et on voit bien qu'il s'agit de l'équivalent de la technique below shake employée pour l'accordéon :

 

Air de Jin (Jindiao) : sheng, soliste

Composition de Yan Haideng (né en 1930). Si la technique brillante cherche à mettre en valeur toutes les possibilités de l'instrument, le style s'appuie sur la tradition très fine de la Chine du Sud. Plus qu'à l'agilité des doigts il faut prêter l'oreille aux techniques de souffle, permises par l'égalité du son des anches libres, qu'elles soient jouées en inspiration ou en expiration. Un mouvement alterné de la langue permet même de produire des notes sans utilisation de l'air des poumons.

 

Les références du CD :

"Chine - Musique classique vivante" par le Cercle d'Art Populaire

Ocora Radio France 

 

Tag(s) : #1. ACCORDEON