Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un lien qui compile quelques unes des multiples solutions citées dans le film "demain" de Cyril Dion et Mélanie Laurent, solutions qui existent aujourd'hui de par le monde :
http://www.demain-lefilm.com/sites/default/files/assets/demain_dossier_pedagogique.pdf

Le film est construit autour de 5 chapitres couvrant une partie des champs de nos vies quotidiennes, et proposant, dans chacun de ces domaines, des solutions. Voici les portraits d’un certain nombre d’intervenants du film.

LE CONSTAT :
ANTHONY BARNOSKY ET ELIZABETH HADLY Chercheurs Elizabeth Hadly travaille à l’université Stanford dans le département des sciences environnementales. Elle s’est spécialisée dans l’évolution des vertébrés et notamment des mammifères sur le continent américain, en Inde et au Costa Rica. Elle étudie l’écologie des vertébrés sous l’influence du réchauffement climatique. Son époux, Anthony D. Barnosky est chercheur en paléontologie mais aussi professeur de biologie intégrative à l’université de Berkeley en Californie. Il a passé plus de trente ans à analyser les changements climatiques du passé à l’échelle de la planète et leur influence sur l’évolution des espèces, mais surtout les enseignements à tirer du passé. En 2010, Elizabeth Hadly et Anthony Barnosky participent avec une vingtaine d’autres scientifiques à un atelier de l’Université de Berkeley dans le cadre d’une initiative de recherche du campus. Il en ressortira une étude signée par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs reconnus qui sera publiée en juin 2012 dans la revue scientifique Nature sous le nom « Approaching a state shift in Earth’s biosphere ». L’article aura un impact mondial immédiat. Le constat est simple : si nous ne changeons pas nos habitudes, nous assisterons au probable effondrement des écosystèmes à l’horizon 2040-2100. Les causes identifiées sont multiples : accélération de la perte de la bioversité, fréquence accrue des épisodes climatiques extrêmes, modifications rapides des flux de production et de dépense d’énergie, etc… Les chercheurs mettent en lumière qu’un basculement brutal et global est possible. L’humanité est devenue une puissance géologique, au même titre qu’un volcan ou une météorite, si elle continue comme elle l’a toujours fait, elle va au-devant de très mauvaises surprises, comme des déstabilisations économiques et politiques qui dégraderont radicalement notre qualité de vie. Pour la première fois, un effondrement global des écosystèmes apparaît plausible à des scientifiques. Même s’il est difficile de prévoir en quoi consistera le nouvel équilibre, tout laisse penser que nous ne pourrons plus vivre nos civilisations telles que nous les connaissons. L’évènement se produirait non pas en quelques siècles mais en quelques années, ce qui rendrait impossible toute adaptation concertée. En dépit de ce constat, Elisabeth et Anthony refusent de renoncer à l’espoir. « Les humains sont assez intelligents, et si nous multiplions vite des actions positives, nous pourrions peut-être inverser le cours des choses. » C’est de cette étude qu’est né le projet de DEMAIN et par laquelle le film commence, exposant ensuite des solutions diverses déjà mises en œuvre à travers le monde.